Whitney, une jeune maman youtubeuse ghanéene

Whitney, d’Amsterdam à Berlin

Whitney a 25 ans, elle vient d’Amsterdam, ville dans laquelle elle y a vécu toute sa vie.  Après ses études en commerce international, elle est venue s’installer à Berlin en novembre 2015 pour des raisons professionnelles. Elle travaille actuellement dans le département finance de l’entreprise BASF. C’était également pour elle l’opportunité de vivre à l’étranger, de faire une nouvelle expérience et d’en connaître plus sur elle-même.

Sa première impression de Berlin ? Dans un premier temps elle a beaucoup aimé, c’était pour elle une version plus grande et plus folle d’Amsterdam. Et la vie n’est pas chère comparée à d’autres capitales européennes. Mais depuis qu’elle y vit, elle s’est rendu compte que certaines choses lui manquaient, sa zone de confort, le fait d’avoir ses repères et la communauté noire. En effet à Amsterdam il y a une grande communauté noire qui ont leurs propres quartiers. « On se sent comme chez soi » dit-elle.  Pendant son congé maternité, elle a réactivé sa chaîne Youtube, pour parler de sa vie et de ses passe-temps, le maquillage et la coiffure. Elle fait des vidéos sur différents styles de coiffure, dont des vidéos avec ses cheveux naturels. Pour autant, cela n’a pas été facile d’accepter ses cheveux naturels.

 

Portrait de Whitney

Assumer ses cheveux naturels, une chose pas si simple

La majorité des femmes noires ont défrisé au moins une fois leurs cheveux dans leur vie et des cheveux beaux sont synonymes de cheveux de type caucasien. Face à cette banalisation du défrisage et ces standards de beauté imposé, le mouvement nappy a émergé dans les années 2000, valorisant les cheveux crépus. Ce mouvement a aidé beaucoup de femmes à accepter leurs cheveux, comme Whitney. Accepter ses cheveux comme ils sont lui a pris du temps. Elle a pendant de longues années défriser ses cheveux puis elle a arrêté à ses 19 ans. Whitney a fini par réaliser que le défrisage était nocif ses cheveux et que celui revenait très cher.

Elle a donc commencé à se renseigner sur comment s’occuper de ses cheveux naturels et sa vision des choses sur ses cheveux a changé. Malheureusement elle fait face à l’ignorance de certaines personnes. Par exemple, certaines personnes lui demandent s’ils peuvent toucher ses cheveux, certains se mettent à rire en lui touchant ses cheveux. Comment réagit-elle ? Au début, Whitney le prenait à la légère. Maintenant, elle ne tolère plus ce type de comportement et ne souhaite qu’aucune personne touche ses cheveux.  La plupart des personnes ont accès à internet, elles peuvent se renseigner sur les cheveux crépus et contrer leur ignorance. Ses passions l’ont également aidé à mieux accepter sa chevelure.

Whitney et sa chaîne Youtube dédiée à ses passions

Whitney aime tout ce qui est lié au monde du cosmétique. Elle a eu l’idée de faire une chaîne YouTube pour partager ses passions, la coiffure et le maquillage. En 2015, elle a lancé sa chaîne mais les publications n’étaient pas constantes. Puis elle s’est mise à publier plus régulièrement et espère garder ce rythme. Une des youtubeuses qui l’inspire particulièrement est Jackie Aina, une youtubeuse beauté originaire du Nigéria. Whitney aime s’inspirer de personnes qui ont des caractéristiques similaires au niveau des cheveux, de la couleur peau car elle peut s’identifier. Elle a créé sa chaîne avant tout pour se divertir. Elle espère aussi aider des personnes à se sentir mieux dans leurs peaux, en particulier pour les mamans ayant eu leurs premiers enfants. Après leur premier accouchement, la plupart des femmes prennent du poids, leur corps change, ce n’est donc pas facile de reprendre confiance en soi.

Les réseaux sociaux ont changé notre quotidien. Ils sont accessibles, ils sont un moyen pour nous informer, pour nous divertir ou encore de lancer son propre business. Ils ont été et sont un tremplin pour beaucoup de personnes de couleurs qui sont influenceuses, selon elle. Cela leur a permis de se faire connaître, de leur donner de la visibilité dans les médias. Whitney s’est rendue compte qu’à Berlin, il y a peu de salons de coiffure et maquillage dédiés exclusivement aux personnes noires. Elle aimerait plus tard avoir son propre salon. En attendant, elle vit avec sa famille à Berlin, une famille à laquelle elle souhaite pleinement se consacrer.

Sa vie de famille à Berlin

Whitney est mariée et a un enfant. Son mari et son fils sont une source de motivation pour elle. Dès que quelque chose ne va pas dans sa vie, elle pense à sa famille. Elle se dit combien elle est chanceuse d’avoir une relation épanouie et un fils en bonne santé. Travailler dur et rester une femme forte telle est son ambition pour sa elle et sa famille. Être mère a changé sa vie car elle doit avant tout penser à son fils. Au-delà des défis qu’implique être mère, le racisme et l’ignorance sont des défis en plus à affronter lorsque l’on est une mère noire et que l’on a un fils noir. Ce que Whitney enseignera à son fils est de s’accepter comme il est. Elle fera tout pour lui donner confiance en lui car elle sait comment le monde extérieur est rude face à l’acceptation et l’affirmation de soi, encore plus lorsque l’on est un homme noir. Le respect, la confiance en soi, s’impliquer dans son travail pour réussir sont également des valeurs qu’elle souhaite lui inculquer. Avec ses valeurs, Whitney souhaite lui donner toutes les cartes en main pour une vie épanouie. Mais ce qui compte le plus c’est tout l’amour qu’elle lui donne.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.