peau claire se blanchir la peau inde
  • Save

Avoir la peau claire à tout prix

„Tu serais plus belle si tu serais plus claire, tiens utilise ça“. Combien de personnes indiennes ont déjà entendu cette phrase ? Se blanchir la peau en Inde fait totalement partie des moeurs de la société et on commence dès le plus jeune âge. Il s’agit bien plus qu’un simple « phénomène social ».

Se blanchir la peau dès le plus jeune âge

  • Save
Portrait de Donna

Donna a commencé à se blanchir la peau lorsqu’elle avait 9 ans. Des moqueries constantes de la part de ses ami-e-s, de ses camarades, de ses professeur-e-s qui lui conseillaient de se blanchir la peau ; voilà l’environnement dans lequel Donna a grandi. Elle a fini par craquer et se détester. De ses 9 ans à ses 22 ans, Donna va se blanchir la peau, tout essayer pour devenir claire de peau voire blanche.

Elle se mettait parfois même à voler de l’argent à son père pour pouvoir acheter ses produits. Selon des études, plus de 60% des jeunes indiens et indiennes ont utilisé ou utilisent des crèmes éclaircissantes et représentent un marché juteux. La marque la plus célèbre „Fair and Lovely“ a fait un chiffre d’affaires de plus de 450 millions d’euros en 2017. D’autres marques se partagent les parts de ce marché juteux comme Hindustan Lever Ltd, Cavin Kare’s ou encore Fairever.

Ces produits éclaircissants vous promettent le meilleur : un emploi, un mariage, le bonheur, tout ce dont vous pouvez rêver, comme cette publicité de Indulekha White Soap . Cette publicité raconte l’histoire d’une jeune femme a la peau très claire, qui postule à nouveau à un emploi. La première fois qu’elle a postulé, sa candidature a été refusée car sa couleur de peau était jugée trop foncée. Mais maintenant grâce à sa couleur de peau qui est devenue beaucoup plus claire, elle a été embauchée.

Bollywood, ambassadeur du blanchiment de la peau

Les acteurs et actrices de Bollywood ne sont pas épargné-e-s. Nombreux sont les acteurs et les actrices à être les ambassadeurs et ambassadrices de marques de crème éclaircissantes. Au niveau des acteurs de Bollywood, on a par exemple Hrithik Roshan, Sha Rukh Khan, John Abraham, Shahid Kapoor. Au niveau des actrices on a Nitya Menen, Aishawarya Rai, Genelia D’Souza, Priyanka Chopra ou encore Sriya Saran avec la pub Garnier.

La liste est longue, vous en avez bien d’autres encore. Mais des stars bollywoodiennes refusent également de valoriser les produits éclaircissants comme Ranbir Kanpoor qui estime que ces produits renforcent les stéréotypes racistes. Une actrice, Rangana Ranaut, répondant aux rumeurs d’un contrat refusé avec une marque de crème éclaircissante, soucieuse de l’exemple à donner aux jeunes générations et d’être consciente de ses responsabilités envers elle et de l’image à donner. Swara Bhasker actrice et engagée dans diverses causes, fut aussi approchée par une marque de crème éclaircissante. L’actrice refusa en expliquant que cette obsession de la peau claire/blanche en Inde est très problématique et que cette obsession ne fait que valoriser la basse estime de soi.

Soit claire de peau et tu trouveras l’amour

  • Save

La couleur de peau ne s’estompe pas dans les relations amoureuses et Donna le sait bien. Pendant 6 ans, elle vivait une histoire d’amour avec une personne qu’elle croyait qu’elle aimait pour ce qu’elle est.

Ils comptaient se marier après leurs études et son partenaire de l’époque fit la proposition à ses parents. La mère de son ex partenaire lui a fait part de son désaccord, en disant à son fils qu’elle n’appréciait pas Donna car elle n’était pas une femme à la peau claire. Et il ne s’opposa pas à son avis. Pour d’autres, la pression sociale est trop grande. Donna se souvient d’un membre de sa famille, qui n’était pas sorti de la maison pendant deux mois, afin de conserver une peau la plus claire possible pour son mariage. Cette personne avait tellement dépensé de produits éclaircissants que le jour du mariage, Donna avait dû mal à la reconnaitre. Cette préférence pour une personne à la peau plus claire s’exprime aussi dans les journaux, comme dans ses annonces qui cherche un-e partenaire avec qui se marier.

  • Save
  • Save

On peut voir que dans ses annonces, la peau claire est un atout, que soit on a ou que soit l’on recherche sur son ou sa future partenaire.

Les conséquences des produits éclaircissants

En étant ainsi traité différemment dû à sa couleur de peau, l’estime de soi y est affectée. „Je m’inventais une allergie au flash, pour ne pas participer aux photos de classe“, raconte Donna. Dès l’enfance, elle a très pris vite conscience avec le colorisme et de son rôle prépondérant dans sa vie.

Plusieurs études dont celle de Maxine Thompson et de Verna Keith, deux chercheures noires Américaines, ont montré que les personnes foncées de peau dans la communauté noire Américain auraient plus tendance à avoir une basse estime d’elles-mêmes. Donna a pendant longtemps eu des soucis avec son estime de soi, ne se sentant bien dans sa peau. Pratiquer et enseigner le Yoga l’a beaucoup aidée à se reconnecter à son corps, à retrouver un équilibre entre son physique et son esprit. Aujourd’hui, Donna a repris confiance en elle et l’amour de son nouveau partenaire l’a également bien aidée.

En faisant part de son expérience, Donna a découragé certain-e-s d’user des produits éclaircissants, des produits ayant des composants cancérigènes pour la santé, comme l’hydroquinone et les corticoïdes. Les effets sur sa peau, Donna les a constaté ; sa peau lui brûlait constamment, elle avait beaucoup d’acné. Sa peau était tellement fine qu’elle ne pouvait pas rester 10 minutes au soleil sans que sa peau tombe.

  • Save
Source : Scielo

Donne est donc allée voir un docteur qui, par chance, lui a dit de tout arrêter. Et elle l’a fait. Donna sait qu’elle ne pourra pas endiguer le phénomène, mais elle partage son expérience autant qu’elle peut à ses proches .

Des traumatismes inter-générationnels qui ont pris le dessus

L’histoire a conditionné la pensée de nombreux-euses indien-ne-s qui ne peuvent se défaire des stigmates et des traumatismes de la colonisation de l’Empire britannique. Se déclarant comme une race supérieure, les britanniques se devaient de contrôler et brimer les indien-ne-s. Certaines institutions, restaurants et autres lieux publics, étaient interdits aux Indien-ne-s et aux chiens. Les emplois dérisoires étaient occupés par les Indien-ne-s. Mais même entre les Indien-ne-s la différence était marquée entre les personnes de teint clair et de tein foncé, les personnes de teint clair, étant plus avantagées et plus embauchées. Des esprits, qui, par cette histoire tragique, ont fini par être endoctriné et conditionné, en croyant plus que tout, qu’en fonction de la couleur de peau, on traite d’une manière ou une autre une personne.

Bibliographie

Prakriti Sarkar & Dr.ChilkaGhosh, Ethical norms in fairness cream adverstisement, Volume: 7 / Number: 2, Volume: 8/ Number: 1

Business Standard, Abhay Deol names, shames Bollywood’s biggest for endorsing fairness creams, 13 avril 2017.

Sarah McGuinness & Joanne E Taylor, Understanding Body Image Dissatisfaction and Disordered Eating in Midlife Adults, New Zealand Journal of Psychology. 1 avril 2016.

Chaya Unnikrishnan , How stars explain endorsing fairness products, DNA. 11 mars 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.