Portrait d'Esther

Etre noir-e, queer et Sintestsa.

LGBTQ+

Esther, de New York à Berlin

Portrait d'Esther

Esther est née en Allemagne, près de Cologne. À l’âge de trois ans, elle est arrivée à New York,  et a grandi dans le quartier Jamaïca et dans le Bronx. Puis elle a commencé à voyager en Europe et est venue s’installer à Berlin. Elle étudie actuellement l’allemand pour pouvoir reprendre ses études, dans la communication visuelle.

Entre culture sintetsa, allemande et nigériane

Son père est nigérian et sa mère est Sintetsa. Puisqu’Esther a grandi avec son père, elle se considère comme nigériane-américaine. La culture Sinto ne lui est pas familière mais elle souhaiterait en connaître davantage. Lorsqu’elle est revenue voir sa famille, ils lui ont parlé de l’holocauste, lui ont montré un livre qui commémore la mémoire des personnes mortes dans ce génocide. Les personnes les plus âgées sont toujours autant marqué-e-s par l’holocauste tel d’après Esther, d’autant plus qu’ils n’ont jamais pu bénéficier d’un soutien psychologique.

Résultat de recherche d'images

Aujourd’hui, les médias continuent de présenter les Roms d’une manière négative. Ce sont des gens qui sont marginaux, qui ne peuvent pas s’intégrer, qui ne respectent pas les règles. Elle le voit avec la réaction mitigée ou surprise de certaines personnes, qui ont encore des préjugés, lorsqu’elle parle de ses origines Sinti. Qu’en est-il de son identité queer ?

La ré-appropriation du terme queer

Le terme queer, à au départ une connotation négative, d’invectiver les personnes non transexuelles. De ce fait, l’article « Le mouvement « queer » : des sexualités mutantes ?» explique la ré-appropriation du terme par « des groupes de lesbiennes, composés de chicanas, de noires, de chômeuses et n’appartenant pas au monde homosexuel nord américain intégré (par sa lutte) dès les années 1970-1980, qui ont fait de cette insulte un étendard et se sont autoproclamées « queers » pour marquer leur volonté de non-intégration dans la société marchant au pas de la norme hétérosexuelle, blanche et middle class ». L’affirmation du mouvement queer s’est soulignée lors des émeutes de Stonewall, vu aujourd’hui comme un évènement libérateur pour la communauté LGBTQ+. Pourtant cet évènement a aussi été vivement répressif face aux communautés les plus marginalisées LGBTQ+ : les personnes racisé-e-s queer et transgenres.

La plus grande population Sinto se trouverait en France, ils et elles seraient 600 000. Ils sont plus connus sous le nom péjoratif de « Manouches ». Ils étaient considérés comme racialement inférieurs lors de l’Allemagne nazie. Plusieurs milliers de Sinté se sont retrouvés dans les camps de concentration, victimes de toutes les atrocités que leur a fait subit l’Allemagne nazie.

Altersexuelle, un choix assumé pour Esther

Qu’est-ce qu’être queer ? Etre queer (ou altersexuel-le, allosexuel-le) signifie le refus de cette vision binaire de l’orientation sexuelle, c’est-à-dire homosexuel, hétérosexuel ainsi que l’identité du genre, femme et homme. En d’autres termes, il s’agit de ne pas se conformer aux relations monogamiques que la société définit comme normales, et de ne pas s’identifier à un genre en particulier. Les personnalités qui inspirent Esther ? Audre Lorde, Laverne Cox, deux personnes connues, noires et queer, de différentes époques qui sont des modèles de réussite.

Résultat de recherche d'images pour "audre lorde"
Audre Lorde 1983• Crédits : Robert Alexander – Getty
Laverne Cox – Crêdits : Janelle Shirtcliff

En voyant ces modèles, certaines personnes peuvent se sentir mieux dans leur peau.  Bien qu’il y ait des personnalités influentes connues, les personnes queer restent invisibles dans les médias. Ses espoirs ? Qu’à l’avenir les personnes noires et métisses altersexuelles auront plus de représentation, qu’ils n’auront pas à se justifier sur leur choix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.